Une nouvelle feuille de route sur l’économie circulaire et un atelier animé par Love Your Waste au Ministère de la transition écologique et solidaire !

Présentée le 23 avril 2018, la feuille de route économie circulaire est axée autour de trois objectifs principaux : mieux produire, mieux consommer, mieux gérer nos déchets. Le but de cette feuille de route est de pouvoir passer d’une économie à présent linéaire à une économie circulaire. Décryptage…

 

Feuille de route économie circulaire ! Source

 

Aujourd’hui, notre modèle économique est très linéaire : nous fabriquons, nous consommons, nous jetons. Demain, l’ambition est d’”entrer dans la boucle” et d’adopter un modèle plus circulaire qui prendrait en compte l’ensemble du cycle de vie des produits. C’est à dire, de tout repenser ; leur écoconception, leur consommation, et comment les recycler, permettre une deuxième vie, un réemploi.

 

Chez Love Your Waste, c’est évidemment notre objectif premier : en collectant les biodéchets et en les valorisant, on entre directement dans une logique d’économie circulaire. Les aliments que nous ne mangeons pas, que nous gaspillons, les restes alimentaires de préparation deviennent de l’énergie. Avec une lutte constante pour réduire le gaspillage alimentaire, à travers des formations, des sensibilisations, des animations, Love Your Waste prône l’anti-gaspi et récupère ce qui est tout de même jeter pour le valoriser. 

D’ailleurs, pour transmettre les actualités sur la feuille de route économie circulaire, Love Your Waste a animé un atelier au Ministère de la transition écologique et solidaire aux côtés d’autres start-ups comme Citéo, TooGoodToGo, et beaucoup d’autres. Juliette Franquet, notre directrice générale, a pitché pour parler de l’économie circulaire et de comment nous l’appliquons au quotidien chez Love Your Waste .

 

Juliette Franquet pitch au Ministère de la transition écologique et solidaire !

 

C’était également l’occasion d’énoncer clairement les points de la feuille de route sur le tri des déchets. L’objectif final est de trier plus et surtout de trier mieux avec 100% de collecte des déchets recyclables en 2025. On peut citer les mesures phares :

  • Simplifier et harmoniser les règles de tri des déchets sur tout le territoire, aussi bien dans les foyers et les entreprises que dans l’espace public
  • Accélérer la collecte des emballages recyclables, bouteilles plastique et canettes, en priorité dans les zones urbaines les plus denses où les taux de collecte sont les plus bas, déployer dans les collectivités volontaires des dispositifs de « consigne solidaire » où chaque nouvelle bouteille ou canette collectée en plus contribuerait à un fonds dédié à une grande cause environnementale, de santé ou de solidarité
  • Améliorer le dispositif de pictogramme appelé Triman et rendre obligatoire, à compter de 2021, son apposition sur les emballages et les produits destinés aux ménages
  • Étudier d’ici 2019 le déploiement d’un dispositif financier favorisant la reprise des anciens téléphones portables afin qu’ils soient recyclés ou réemployés

 

Au niveau du plastique, pour l’édition 2018 de la Journée mondiale de l’environnement du 6 juin, l’ONU appelle à agir pour combattre la pollution plastique, et ce, tous ensemble! Une bonne occasion pour parler des points majeurs de la feuille de route sur l’amélioration de notre gestion des déchets, et notamment le plastique :

 


  1. Enclencher une dynamique de mobilisation générale pour accélérer la collecte des emballages recyclables, les bouteilles plastique et les canettes grâce à la consigne solidaire


  2. Simplifier le geste de tri pour les citoyens et harmoniser la couleur des contenants dans toute la France

  3. Porter au niveau européen l’interdiction de l’usage des plastiques fragmentables, les contenants en polystyrène expansé et les microbilles de plastique

    Imposer d’ici 2020 l’installation de filtres de récupération des particules de plastiques sur les sites où celles-ci sont produites ou utilisées.


Des océans de plastique – Source

 

Un autre événement de la Ville de Paris a également pour vocation de sensibiliser le plus de personnes possibles sur le sujet des déchets plastiques et leur effet sur le milieu marin. C’est pourquoi la journée BiodiversiTerre a été organisée, non seulement pour lutter activement pour le renouvellement de la biodiversité mais aussi contre le gaspillage et le mauvais tri des déchets.

 

Les objectifs de cette journée sont multiples : « raconter le quotidien des professionnels qui mettent toute leur énergie à protéger, cultiver, développer les campagnes françaises et les espaces végétaux urbains. C’est pourquoi, BiodiversiTerre met en parallèle l’histoire de l’agriculture à celle des nouvelles productions urbaines afin que vive l’économie circulaire. »

BiodiversiTerre sur la place de la République à Paris

 

De la végétalisation, des animaux, des animations sur le tri des déchets, un dauphin en bouteilles en plastiques, des projets d’urbanisation qui combine les infrastructures actuelles avec de la biodiversité,… voilà à quoi ressemblait la place de la République pendant ces quelques jours. Une bonne manière d’évoquer le même sujet que la Journal mondiale de l’environnement : le 7ème continent présent dans l’Océan, d’un mont de plastiques et de micro-plastiques. Ce continent constitué de déchets, pourrait devenir aussi grand que l’Europe dans 20 ans si aucune action n’est entreprise pour le diminuer.

 

Un dauphin fait de bouteilles en plastique sur la place de la République à Paris

 

Connaissant cette masse de plastique présente dans les océans, une association s’est créée avec pour vocation de valoriser énergétiquement les déchets plastiques. Leur but : faire le tour du monde avec le premier navire qui avance grâce aux déchets plastiques. Si vous voulez en savoir plus ! Chez Love Your Waste on aime beaucoup cette idée qui est complètement en symbiose avec notre activité… faire de nos déchets de l’énergie et rentrer dans une circularisation de notre économie ou le mot “déchet” pourrait disparaître complètement !

La feuille de route s’inscrit donc dans cette logique avec les objectifs globaux suivant :


  • Réduire la consommation de ressources liée à la consommation française : réduire de 30 % la consommation de ressources par rapport au PIB d’ici à 2030 par rapport à 2010


  • Réduire de 50 % les quantités de déchets non dangereux mis en décharge en 2025 par rapport à 2010
  • Tendre vers 100 % de plastiques recyclés en 2025

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre : économiser l’émission de 8 millions de tonnes de CO2 supplémentaires chaque année grâce au recyclage du plastique

  • Créer jusqu’à 300 000 emplois supplémentaires, y compris dans des métiers nouveaux

 

Pour en savoir plus sur les mesures de la feuille de route, vous pouvez consulter ce lien.

 

Et si vous voulez en savoir plus sur l’actualité de Love Your Waste :

Un pas de plus en faveur de l’économie circulaire

Economie circulaire : comprendre les enjeux de demain

Love Your Waste dans un reportage de RFI anglais sur l’économie circulaire à Paris