Mois : avril 2016

Quizz sur le Gaspillage alimentaire & le Recyclage

Depuis plus d’un an, Love your waste est impliquée dans le recyclage des biodéchets en les transformant en énergie mais son but est aussi de réduire le gaspillage, notamment grâce à des interventions au sein des établissements scolaires, car l’éducation responsable commence dès le plus jeune âge! De plus nous avons développé un ensemble de programmes d’accompagnement allant de la campagne de sensibilisation, la formation jusqu’au diagnostic et au conseil.

                IMG_2730IMG_2721 (1)

Pour vous divertir et tester vos connaissances ainsi que celles de vos proches, nous vous proposons un quizz sur le Gaspillage alimentaire et le Recyclage !

quizzLYW (1)

Love your beer

Depuis quelques années, Paris voit renaître les brasseries artisanales, que ce soit à partir de malte (orge germé puis chauffé), ou de houblon, de nouvelles recettes font leur apparition et cela en ravi plus d’un. Les adeptes assoiffés sont nombreux, si bien que depuis 2013 la capitale a son festival de la bière artisanale : la Paris Beer Week du 29 avril au 8 mai 2016. 

L’équipe de Love your waste n’est pas passée à coté de cet engouement et s’est engagée aux côtés de ces brasseurs parisiens !  

La fabrication de bières artisanales produit un reste solide : la drêche. Ce produit organique destiné auparavant aux ordures, présente en réalité un fort potentiel d’énergie. C’est à cette étape que Love your waste intervient, en collectant la drêche des brasseurs parisiens, “On allège ainsi les poubelles des brasseurs, tout en limitant leur impact environnemental” déclare Tanguy, Directeur des opérations de Love your waste. “Cette drêche est alors transformée et valorisée, grâce à la méthanisation, en biogaz et engrais, c’est à dire en énergie.”

Love your waste travaille déjà avec deux d’entre eux : La Brasserie de l’Être et BapBap

 

10407034_806513736106190_2105810877258660779_nDans le XIXème arrondissement, non loin du Canal de l’Ourcq, Edward et Loic ont fondé leur brasserie en 2015. Soucieux du caractère de leurs produits, les brasseurs proposent des bières inspirées d’animaux mythologiques et brassées sous le ciel de Paris. Que vous la vouliez désaltérante, amère ou fleurie, la Cerberus, l’Oliphant et la Salamandre feront votre bonheur.

La Brasserie de l’Être et Love your waste ont récemment participé à une expérimentation d’encouragement à l’agriculture urbaine et à l’économie circulaire dans le cadre de la collecte : les drêches récoltées ont pu être épandues à la Ferme de Paris grâce à la matière première bio.

2016-03-11-14-48-16-1-1198x899
Propulsée en 2014 grâce à la plate forme de financement participatif Ulule, BapBap pour “Brassée à Paris, bue à Paris”, est une brasserie artisanale située au coeur du XIème arrondissement, d’où se dégage une douce odeur de céréales. La brasserie qui fêtait son premier anniversaire en avril dernier, propose des bières non-filtrées, non pasteurisées et refermentées en bouteille, telle que l’Originale, la Blanc Bec et la Vertigo. De plus, ce sont les heureux propriétaires d’un camion 100% électrique, aussi appelé la BAPmobile.


Jérôme Perrin, président de Love your waste, se félicite de ce partenariat “Nous travaillons main dans la main avec des brasseurs depuis longtemps. A ce propos le projet ZéBU, écosystème des brasseries urbaines, avait été sélectionné en même temps que Love your waste sur l’appel à projet d’amélioration du métabolisme urbain de la Ville de Paris. Nous sommes ravis de travailler avec des artisans qui partagent les valeurs de l’économie circulaire.”

LYW participe activement au comité directeur de ZéBU depuis le printemps 2015, aux côtés de l’ADEME, de la Région Ile de France et de la Mairie de Paris (agence d’écologie urbaine). Lors de la dernière réunion de ce comité, une étude d’impact réalisée par le bureau d’étude AEFEL a été présentée : elle souligne tous les avantages de la prestation assurée par LYW par rapport au scénario précédent, où les drêches n’étaient ni traitées dans le cadre d’une filière dédiée, ni valorisées.

 

Lien Paris Beer Week : http://laparisbeerweek.com

Lien BapBap : https://www.facebook.com/bapbapbiere/

Lien Brasserie de l’être : https://www.facebook.com/brasseriedeletre/info/?tab=overview

Lien la montreuilloise : http://www.zone-ah.org/tag/la-montreuilloise/

Lien Zébu : http://www.zone-ah.org/tag/zebu/

Lien vers amélioration du métabolisme urbain de la Ville de Paris, actu ou http://next.paris.fr/pro/professionnels/amelioration-du-metabolisme-urbain/rub_9487_actu_146275_port_24874

 

L’alcool est à consommer avec modération 

Et si nos enfants choisissaient la cantine de demain ?

Incubé par le SenseCube de décembre 2014 à juin 2015, Love Your Waste agit en faveur du recyclage des déchets alimentaires et de la lutte contre le gaspillage. Découvrez l’histoire de la start-up qui a réussi à fédérer autour de la gestion des déchets.

Love your waste

15 avril 2015, 12:30 — École primaire du IXème arrondissement, D.

D., 9 ans, louche sur le plateau de son voisin, M., où une pomme qui semble avoir été oubliée trône tristement à côté d’un pot de yaourt vide et de sa serviette en papier tâchée de sauce tomate. Remarquant son air désespéré, et ayant, lui, la panse bien remplie, M. n’hésite pas à lui proposer le fruit. Ce n’est pas que M. soit particulièrement altruiste, mais il se souvient bien de l’autre jour, où les animateurs avait expliqué qu’il valait mieux donner ce qu’on n’avait pas mangé plutôt que de le jeter.

Après avoir englouti la pomme en une vitesse record, D. se lève de table avec son plateau. Elle se dirige vers la sortie et, sous le regard bienveillant des animateurs, suit à la lettre la nouvelle procédure : les restes dans la poubelle de gauche, les emballages comme son pot de yaourt dans la poubelle de droite. Elle aussi a bonne mémoire de la réunion de la semaine passée.

Les animateurs avaient rassemblé tous les élèves dans la cantine pour leur expliquer qu’ils mettaient en place un nouveau système de tri, qui ferait du bien à la planète. C’est vrai que tout le monde dit qu’elle est malade, la Terre, mais D. n’avait pas encore eu l’occasion de participer à la soigner.

F., son animatrice préférée, lui avait bien dit qu’en triant correctement ses déchets à la cantine, et en ne gâchant pas la nourriture, c’était comme si elle était un peu infirmière. En plus, il paraît qu’après les déchets sont transformés en énergie et que ça permet de chauffer l’eau de la douche, par exemple.

Au début, ce n’avait pas été si facile de comprendre comment sa peau de banane pouvait avoir un lien avec sa douche, mais F. avait bien pris le temps d’expliquer à tout le monde comment ça fonctionnait, avec des jeux en plus ! C’était chouette, et maintenant, à chaque fois qu’elle va à la cantine ou dépose son plateau, D. se sent un peu comme une super-héroïne-infirmière qui fait du bien à la planète.

Love your waste

15 avril 2015, 13:30 — Ecole primaire du IXème arrondissement, R.

Ouf, encore un repas sans incident. R. termine de ranger la cuisine avec ses collègues. Depuis quelques jours, ils ont de nouvelles consignes : ils trient.

Une jeune entreprise est venue les voir il y a quelques semaines pour leur parler d’un nouveau projet. Love Your Waste, quel drôle de nom ! Il s’agissait simplement de mettre en place de nouvelles habitudes de gestion des déchets, afin de limiter le gaspillage, améliorer le recyclage, et même produire de l’énergie. “Méthanisation”, qu’ils appellent ça. R. n’avait jamais entendu ce mot-là avant. Mais après la formation, elle a compris tout ce que ça avait à offrir, et l’idée lui a plu ! Dix ans qu’elle jetait les restes à la poubelle sans se poser de question. Que ces déchets puissent concrètement servir à quelque chose lui semble une bonne chose. D’ailleurs, maintenant qu’ils s’y sont mis, R. ne sait plus vraiment pourquoi ils ne le faisaient pas déjà avant, c’est tellement simple !

 Lire la suite de l’article : http://stories.makesense.org/m/love-your-waste/

Love your waste, pour les petits & grands

On vous en parle souvent, le pilote réalisé avec la caisse des écoles du 9ème arrondissement, à partir d’avril 2015, fut une belle réussite. Vous pouvez d’ailleurs retrouver les chiffres clés de cette expérience parisienne ici 

Capture d’écran 2016-04-07 à 15.43.22

Le moins que l’on puisse dire c’est que les écoliers mais aussi le personnel de cantine, les animateurs et directeurs se sont parfaitement appropriés la démarche. C’est désormais un geste quotidien intégré aux repas, et plus de 4 000 personnes sensibilisées sont devenues des acteurs du changement.

Le comportement exemplaire des enfants de primaire et maternelle face au tri nous a doublement motivés pour la suite. Notre système de tri, de collecte et de valorisation ainsi que nos programmes d’accompagnement sont déployés aujourd’hui dans des collèges, lycées, entreprises, hôpitaux et acteurs de l’agro-alimentaire en Ile-de-France et bientôt dans d’autres régions.

 

Vous êtes producteurs de déchets? Vous mangez dans un restaurant collectif?

Contactez-nous -> http://www.loveyourwaste.com/je-participe/